Ma fille ne va pas bien

Ma fille ne va pas bien

Le traitement suit son cours.

Nous en sommes actuellement au tout début, dans la phase qu’on appelle phase d’induction.

Le traitement se passe bien. Sinon, ils seraient passés à un traitement plus lourd.

Donc le traitement a de bons effets sur la leucémie.

Mais le traitement de chimio, c’est connu (je ferais un autre article là-dessus), a des effets secondaires.

On est en pleins dedans en ce moment.

Ca fait presque trois jours que ma fille a mal à la mâchoire, aux oreilles, dans la bouche. Ce qui fait qu’elle ne mange plus. Qu’elle reste allongée, amorphe, quasiment toute la journée. Qu’elle n’ouvre plus la bouche.

Elle m’a même dit ce soir qu’elle n’avalait plus sa salive parce que ça lui faisait mal aux oreilles. Du coup elle la crache régulièrement avec des sortes de haut-le-coeur.

Putain, ça fait mal de voir son enfant dans cet état.

Et d’être impuissante !

J’en veux même aux médecins et autres soignants de ne rien faire quand je leur dit. (Ce qui n’est pas totalement vrai puisqu’ils lui ont mis plusieurs doses d’anti-douleur qui marchent assez bien ce soir – elle s’est levée sans cracher sa salive, preuve qu’elle a dû l’avaler 😉)

Mais bref, putain c’est dur !!

Et là, toi tu es là en train de te demander si tu te blinde et fais ta vie comme si tout allait bien. Ou si tu t’effondre en pleurant ? Ou si… ?

En plus, pour ne rien gâcher, je ne suis moi-même pas très bien (moi aussi j’ai mal à la mâchoire et aux dents depuis quelques jours).

Et là, vraiment je me demande : je fais quoi ?!

Bon, j’avoue, je ne me suis quand même pas trop posée cette question aujourd’hui. J’ai relativement suivi mon feeling en essayant au max de ne pas trop me prendre la tête.

Enfin, la douleur (physique) que je ressens viens clairement me dire quelque chose quand même, j’arrive pas à m’en débarrasser, ça fait chier.

Ca me fait chier de ne pas être au top dans cette situation !

Ca me fait chier de voir ma fille dans cet état ! Et puis j’ai peur que ça devienne plus grave. J’ai peur qu’elle soit en train de déprimer et en rébellion par rapport à son traitement (elle n’a pas envie d’être là, elle passe son temps à me dire qu’elle veut rentrer à la maison).

Je me sens nulle de ne pas savoir quoi faire, de ne pas réussir à ce qu’elle se sente assez en confiance pour m’exprimer ce qu’elle ressent, qu’elle ne dis pas ce qu’elle ressent.

Je me sens une mère de merde pour qu’elle en soit là dans cet hôpital avec cette maladie.

En plus j’arrive même pas à être en forme et à me soigner moi-même, qu’est-ce que tu veux que je lui apporte à elle ?

Yes, aujourd’hui ma fille n’allait pas bien. Et moi non plus.

Ah, et je sais bien que vous allez me dire que ce n’est pas de ma faute si elle est malade, tout le monde me l’a déjà dit hein. Est-ce que ça change ce que je ressens ? Que je me sens coupable, que je suis putain d’en colère, que je me sens comme la dernière des merdes à m’être posée tant de question sur sa santé, à chercher à lui apporter les meilleurs soins possibles, les plus respectueux, la meilleure alimentation, le meilleur mode de vie, etc… tout ça pour qu’elle en arrive là ?!

Alors que pleins de gens n’en n’ont strictement rien à secouer et eux, ils vont bien.

Ouais, je suis putain d’en colère !

Et ma vie, mes choix n’ont limite plus de sens.

A quoi ça sert de s’intéresser à la santé naturelle, à l’alimentation, à l’écologie, au dév perso, faire du travail sur soi pour se libérer er se créer une meilleure vie si c’est pour en arriver là ?

Non, ce soir je ne vais pas bien.

Je me sens coupable.

Je me sens nulle.

Je me sens une mauvaise mère.

Je me sens triste, mais tellement, que j’ai l’impression que je n’en finirais jamais de pleurer.

Je suis en colère, en perte de sens, je ne sais plus où va ma vie.

Et ce qui me fait chier en écrivant ça c’est que j’ai un autre enfant putain ! Qui lui va bien, même limite mieux qu’avant, qui est plein de vie, heureux, joyeux… Et je ne peux même pas être avec lui non plus.

Je suis vraiment une merde.

Au bout du rouleau.

Et c’est avec ça que je vais rester pour le moment. Parce que c’est ce que je ressens. Et que finalement, quand quelqu’un, ou moi-même je me dis que « non, c’est pas de ta/ma faute, personne ni peut rien » c’est certainement vrai.

Mais c’est surtout renier ce que je vis actuellement.

Alors oui, je me sens une mère de merde.

J’ai peur de me noyer dans ma tristesse.

Je ne veux pas que ma fille soit malade. Oh putain que non !

Je suis en colère contre tout ce que j’ai fais qui n’a « servi à rien ».

J’ai mal aux dents et je ne sais pas quoi faire de ça.

Ma fille va mal et je ne sais pas quoi faire non plus.

Ce soir je suis vraiment mal.

Et j’avais franchement envie de terminer sur une note optimiste avec des « solutions » pour sortir de ce mal-être. Mais en fait non. je me dis que vous le partager peut vous aider à assumer votre propre mal-être. Qui a besoin de s’exprimer.

En fait je sens en écrivant tout ça que de toutes façons je RESSENS tout ça.

Alors pourquoi chercher à le fuir ou même à le cacher ?

Je le ressens c’est tout.

Et ke reconnaître et l’accueillir c’est la première étape.

Et non, quand on le reconnait et qu’on l’accueille il ne disparait pas forcément tout de suite.

Perso je l’ai bien exprimé et ça me fait vraiment du bien !

Mais je suis encore mal.

J’ai encore besoin de l’accueillir. De plonger dedans. De pleurer ou de crier peut-être. De me recroqueviller en boule dans mon lit. De ressentir mon mal-être. Que sais-je encore.

Je veux juste finir sur le fait que nous ne sommes « pas coupables » de ce qui arrive.

Certainement.

C’est bien vrai.

Maintenant il s’avère que je me sens coupable et je vous emmerde !

Et j’ai le droit de ressentir ça !

Me dire que je ne suis pas coupable, ni une mauvaise mère, quand je te dis que c’est ce que je ressens, ça ne m’aide pas. Parce que c’est ce que je ressens. Et j’ai besoin de le vivre et le laisser couler ce ressenti. Pas de le nier.

Même si je le fais aussi, parce que la douleur est trop forte parfois.

Bon, au final, « ma fille ne va pas bien »… Et moi non plus.

Et toi, qu’est-ce que tu ressens quand ton enfant ne va pas bien ?

Spread the love

Sarah Gascoin

Related Posts

Une très belle journée (J76)

Une très belle journée (J76)

Gérer la fratrie – Et mon fils dans tout ça ?!

Gérer la fratrie – Et mon fils dans tout ça ?!

Honorer ton envie de vivre 💖

Honorer ton envie de vivre 💖

Complications +++ 😱😭 (convulsions et autres)

Complications +++ 😱😭 (convulsions et autres)

No Comment

Laisser un commentaire

Abonne-toi :)

Si tu veux être averti directement dès que je publie un nouvel article, laisse moi ton adresse mail juste en dessous ;)

Les derniers articles